mardi 23 mars 2010

Fondation de cabale (récit de soirée)

Nuit. Retour. Métro. Pas trop tard. Les voyageurs ont un air déprimé sur ma ligne. Peut-être sont-ils fatigués de devoir rentrer chez eux pour pouvoir se lever le lendemain ?

En France, Wikipédia possède sa non-cabale de l'Ouest : un rassemblement informel de types situés vers le côté Bretagne de la France. Pour ce que j'ai compris de la chose, ça consiste à se retrouver pour boire des coups en semaine et squatter les médiathèques d'Ille-et-Vilaine le samedi. Les médiathèques, je dis pas. En revanche, boire des coups, je sais faire. Mal, je le concède.

Donc, le resto indien du passage Brady n'est pas mal du tout. En baffrant mon curry, je me demande si je serais capable de faire des naans chez moi. À l'extérieur, les vitrines affichent des cartes du sous-continent indien intégralement en hindi ; elles seraient du meilleur effet sur Commons.

Donc, j'habite à Paris. OK, techniquement, je n'habite pas à Paris, mais juste à côté. Donc j'habite à Paris. Curieusement, les Wikipédiens de la plus grande agglomération de France ne se sont jamais structurés. Pour ce que j'en sais, les rencontres y sont très rares. C'est un truc qui m'a toujours surpris, à Paris, cette incapacité à se rencontrer. La nécessité de prévenir trois mois à l'avance pour aller boire un verre ; deux ans pour sortir quelque part. Certes, la ville est grande, mais ça n'explique pas tout. (L'autre chose qui m'a surpris, c'est que tout le monde semble de passage, dans cette ville. Une sorte de purgatoire. Et pendant qu'on y est, on doit probablement oublier de vivre.)

J'ai tenté de créer une non-cabale d'Île-de-France, hier, vers 16h30. Seules deux personnes ont répondu présent, mais il faut bien commencer quelque part. J'avoue : nous n'avions pas besoin de monter un truc de ce genre pour nous voir ; et alors ? J'avoue encore : j'ignore ce qu'on pourrait bien faire d'un truc de ce genre ; et alors aussi ? Je suis notoirement nul en organisation. Mais grâce à Wikipédia, j'arrive quand même à voir régulièrement deux-trois personnes. Si on pouvait étendre les rencontres, j'espère qu'elles se lasseront moins vite de moi.

La passage Brady possède un côté déglingué qui tranche avec les autres passages couverts de Paris. Totalement non touristique. L'article de Wikipédia mentionne qu'il est inscrit aux monuments historiques (mais pas classé). Les MH, c'est un truc de la non-cabale de l'Ouest, ça. Tout est lié.

5 commentaires:

nish a dit…

Les naans, c'est toujours plus facile à faire que les papadums.

Anonyme a dit…

Moi aussi je veux faire partie de la non-cabale d'Île-de-France. Et refaire le monde wikipédien.

Sanao a dit…

Il existe déjà un projet de Cabal parisienne ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:TED/CAS ) à l'issue des deux jours de Wikimédia France. Mais pour l'instant rien de bien défini.

Sinon pour mon absence, j'avais l'excuse d'être à la Berryer (je vous laisse chercher pour ceux qui ne connaissent pas).

Maintenant s'il y a des partant pour refaire un bar/resto sur Paris, j'adhère.

Turb a dit…

Moi aussi j'étais à la Berryer (copaing !), et n'ait pas entendu parler de la Non-cabale parisienne.

Sanao a dit…

Le monde est petit. C'était ma deuxième fois et je ne suis pas resté jusqu'au bout (grève oblige).

Sinon j'ai bien l'intention d'assister un jour à une audience de comparutions immédiates comme le suggère Eolas dans son dernier billet.

Si ça tente du monde, cela serait une occasion de voir comment est rendue la justice, de faire peut-être quelques photos du Palais (si possible...). Et en sortant, on pourrait aller boire un coup du côté de Châtelet.