lundi 1 octobre 2012

Comparaisons linguistiques

1 300 000 articles sur Wikipédia en français, 4 065 000 en anglais. en: possède donc 2 765 000 articles de plus que fr:. Soit donc 2,1 fois fr: elle-même. Les Anglophones n'étant pas des gens stupides (même si les Francophones ont parfois tendance à le penser), si on voulait vraiment augmenter la visibilité de fr:, la solution rationnelle consisterait à traduire de l'article anglais à tour de bras.

À chaque fois que j'ai évoqué cette idée, les mêmes ritournelles sont revenues : ces articles ne sont pas forcément bons, d'ailleurs y'a plein d'articles en français qui sont meilleurs qu'en anglais et de toute façon nous n'avons pas la même culture alors c'est pas vraiment possible. J'imagine que si la roue avait été inventée en Angleterre, la France persisterait à ne pas l'utiliser pour cause d'exception culturelle. Ce ne sont que des excuses minables pour éviter d'agir, bien sûr, et sans aucun lien avec la question qui plus est.

Là, j'ai essayé un truc : j'ai pris la liste des capitales du monde, son équivalent anglais et j'ai tout simplement comparé la taille de chacun des articles (capitales + pays) dans les deux langues. Certes, la taille n'est pas un argument qualitatif rigoureux, mais j'ai estimé que de façon générale, plus un article est long, plus il est développé (sur ce genre de sujet, ça me semble cohérent). Pourquoi les capitales ? Parce que ce sont des articles à bonne visibilité et qu'ils forment un groupe homogène tout en couvrant des possibilités d'édition multiples. Histoire d'augmenter un peu la dose d'articles, j'ai tout considéré (États indépendants, territoires d'outre-mer, pays séparatistes, etc. En plus, je n'avais pas envie de me prendre le chou à définir ce qu'est un État ou une capitale).

Ah, et j'ai pris en compte le fait qu'un texte en français est plus long que son équivalent en anglais. À la louche, j'ai estimé ce surplus à 25%.

Si ça vous intéresse, j'ai compilé les résultats dans ce tableau.

En résumé :

Sur 268 articles de capitales :
  • 2 n'existent pas en français
  • 1 n'existe pas en anglais
  • 22 sont d'une taille similaire, de l'ordre de 20% en plus ou en moins (10 concernent des territoires francophones)
  • 19 sont plus grands en français (13 concernent des territoires francophones)
  • 224 sont plus grands en anglais ; parmi ceux-ci, 80% font plus du double.

Sur 249 articles de pays ou territoires :
  • 13 sont d'une taille similaire (5 territoires francophones)
  • 12 sont plus grands en français (9 territoires francophones)
  • 224 sont plus grands en anglais, dont 80%, là encore, font plus du double en taille

Dans une optique purement qualitative, sur ce sujet parfaitement bateau, en: enfonce donc complètement fr:. Je n'ai aucune raison de penser que la chose ne se reproduit pas de façon similaire sur le reste des deux encyclopédies — et mon expérience d'utilisateur de Wikipedia me confirmerait nettement cette impression.

Perso, vue la visibilité de Wikipedia sur Internet, si je voulais faire quelque chose pour la francophonie, j'irais de toute urgence embaucher des traducteurs.

11 commentaires:

Ælfgar a dit…

Intuitivement : amener ce genre d'articles à un bon niveau (quantitatif comme qualitatif) exige des compétences transversales que pas grand'monde doit avoir (histoire, géographie, politique, démographie, économie, &c.). Pour produire ces contenus, il faudrait donc mobiliser un certain nombre de contributeurs (au moins trois ou quatre, au doigt mouillé), chose jamais évidente sur WP (c'est connu : la quasi-totalité des labels viennent d'un seul éditeur ; pareil pour les pages les plus longues, je pense).

jastrow a dit…

Pour produire une bonne traduction, il faut maîtriser la langue d'origine, celle d'arrivée et le sujet. Pas facile d'avoir les trois en même temps.

Je traduis assez peu parce que ça me prend beaucoup de temps : j'ai mis plusieurs heures pour traduire une doc pour Castle Age sur Facebook, alors un article WP de bonne taille… Inversement j'ai constaté que les articles de mon domaine traduits de fr: vers en: contenaient souvent beaucoup d'erreurs. Plus accessoirement, ça me gêne un peu de ne créditer les auteurs qu'au travers d'un seul lien.

Rhadamante a dit…

Bein c'est un peu pareil en chimie. Les articles sur les éléments de fr: à quelques exceptions près sont faméliques à coté de ce de en:. Et sur les composés en général, c'est encore pire. Par exemple, les anglophones ont des palettes menant vers les composés classique des éléments (pour les métaux les oxydes, halogénures, etc.). Ils ont une palette par élément. J'en ai traduit 14 pour l'instant. Et à chaque fois, si 25% des articles dans la palette existent déjà, c'est un exploit.
Mai son pourrait se dire "ouais c'est des composés quelconques, qui servent à rien, normal"; d'abord même pas, mais c'est pareil pour les articles sur les théories/règles/propriétés majeures en chimie. Dernièrement je travaillais sur de l'organométallique, tout reste à faire, ou presque.

Puce Survitaminée a dit…

Plusieurs commentaires :
1) Pour la Chimie, c'est vrai qu'énormément d'articles existent en anglais mais pas en français, et qu'un bon début consiste à faire de la traduction. Mais les choix anglophones sont souvent contestables. Outre l'utilisation rarissime d'ouvrage de synthèse au profit de sources "primaires" (ie articles de recherche de 1903), le découpage des articles est parfois étonnant. Ainsi, ils traitent dans le même article l’élément chimique et sa forme la plus stable (l'oxygène et le dioxygène par exemple).
2) Les concepts ne sont pas toujours traductibles, et en particulier dans certains domaines pointus, il n'y a pas strictemnt équivalence des notions. Un exemple, il y a en anglais deux notions qui traduisent ce qui est contenu dans "tir en enfilade", donc deux articles.
3) Personnelemnt, je traduis pas mal de l'anglais, mais en faisant attention à ne pas tomber dans un POV culturel. Actuellement, je fais un paquet de navires de lignes de la fin du XVIIIe s. Les articles anglophones n'utilisent que des sources anglophones. Ils ne prennent pas la peine de chercher les points de vue développés dans la littérature francophone, même quand il s'agit de navires ayant servis dans des batailles franco-britanniques.
4) Enfin, je rejoins ce qui a été dis plus haut, ça prend beaucoup de temps de bien traduire un article. Perso, j'ai du mal à en faire plus que deux par jours, alors je ne crois pas que c'est comme ça qu'on rattrapera wp anglophone. Au delà du temps, il y a aussi la difficulté de la langue, tout le monde ne maitrise pas l'anglais suffisamment pour se lancer.

En somme, oui à la traduction, à condition de faire attention à ce que tu traduis et à comment tu le traduis.

Anonyme a dit…

Les deux tiers des articles proposés en BA/AdQ sont peu ou prou des traductions et le résultat, qui a pourtant mobilisé des ressources nettement supérieures à celles qui seront disponibles pour des articles non proposés au label, est médiocre. Les traducteurs de qualité sont une ressource aussi rare sur Wikipedia que les contributeurs de qualité. Donc Poulpy tu ne fais que repousser le problème.

Nanmé. O. a dit…

Il est innacceptable que quelqu'un essaye de faire une traduction qui ne soit pas parfaite dès le départ.

C'est scandaleux que des personnes n'ayant pas au moins bac + 20 en étude de langue essayent de traduire.

Il n'y a pas un comité éditorial pour trier les bonnes traductions ?

Anonyme a dit…

Je trouve votre point de vue plutôt débile.
Bien sûr que la Wikipédia anglophone et la Wikipédia francophones sont différentes, de même que nos cultures sont différentes. Avez-vous déjà réfléchi au rapport entre la culture et la langue ? Je ne pense pas... Vous devriez ! On ne pense pas et on n'écrit pas pareil en français et en anglais ! Traduire, c'est se trahir !
En outre, comme signalé par d'autres, il est très difficile de réaliser de bonnes traductions. Traducteur, c'est un métier, figurez-vous ! Et même parmi ceux qui en font leur métier, les bons sont rares ! Du coup, les articles obtenus par traduction sont en général catastrophiques.
Plutôt que de copier et traduire les autres Wikipédias, n'ayez pas peur, et produisez vos propres textes, vous en avez le talent !

Arséniure Gallium a dit…

Poulpy, reviens-nous sur le Wiktionnaire, on est tous au courant que la linguistique ne te fait pas peur, c'est juste que tu manques à notre grec 'ancien). --GaAs

Arséniure Gallium a dit…

Poulpy, reviens-nous sur le Wiktionnaire, on est tous au courant que la linguistique ne te fait pas peur, c'est juste que tu manques à notre grec 'ancien). --GaAs

Arséniure Gallium a dit…

pourquoi ces captchas de m*** ?

Supprime tout stp

Khayman a dit…

Souvent, quand je compare les deux versions linguistiques, je me dis que sur fr, on est en impulsion et que lorsque l'on clique sur le lien vers en, on passe en distorsion.