mercredi 9 décembre 2015

Wikipédia et les règles (I)

Note pré-lecture
En cette période d'inflation prise-de-décisionnaire, je suis aller jeter un coup d’œil du coté des vieilles PDD, et vu le bordel sans nom que j'y ai trouvé, je me suis décidé à classer un peu ce merdier, par sujet, et par date. Durant ce travail, je suis tombé sur un certain nombre de perles, que j'ai un peu partagées sur Twitter. Initialement ce billet se voulait être une simple compilation du meilleur (et du pire) de ces trouvailles, mais en voulant un peu mieux introduire le sujet, je me suis retrouvé à lui adjoindre une introduction sur la procédure de prise de décision en général, et comme j'ai voulu être encore plus complet, je lui ai adjoint un préambule sur les règles en général[1]. Ce billet étant devenu beaucoup trop long (comme cet avant-propos d'ailleurs - décidément c'est une manie), j'ai pris la décision de le scinder en trois parties. Voici donc ce qui n'aurait du être qu'une pré-introduction du billet initial, et qui au final s'avère être en grande partie un odieux auto-pompage de mes propres propos[2], que j'ai eu récemment dans une discussion avec un autre contributeur. Ceci est donc une vision personnelle un brin décalée du système de règles sur Wikipédia au bout de près 10 ans de participation.


Wikipédia est devenue l'encyclopédie de tous les superlatifs : 5 millions d'articles sur la version anglophone, la version francophone un peu plus de 1,7 millions, écrits par 15000 contributeurs au sens large, 5000 au sens plus restreint (au moins 5 éditions sur les 30 derniers jours), voire 800 si on prend le critère le plus strict (au moins 100 éditions sur les 30 derniers jours), tout ça sans compter sur les utilisateurs non-enregistrés (qu'on appelle plus brièvement "les zippés""les IP"[3]), 15-20 millions de visiteurs uniquement par mois (en France), parmi les premiers sites visités au monde.

Mais derrière tout ça, il y a toute une machinerie : des pages et des pages de discussion, aussi bien liées aux contributeurs enregistrés (les "utilisateurs") qu'aux articles eux-mêmes, des pages des coordinations pour la rédaction et la mise en forme d'articles sur un thème particulier (les "projets"), des trucs dont on sait pas toujours à quoi ils servent (les "portails"[4]), des systèmes de classifications des articles (les "catégories"), et même tout un espace nommé pompeusement "Wikipédia" regroupant une foultitude de choses différentes, incluant le fameux bistro (nid à trolls forum de discussion journalier permettant aux Wikipédiens de parler d'un peu de tout et de beaucoup de n'importe quoi), tout un tas de pages de requêtes aux administrateurs, bureaucrates ou vérificateurs d'identités, les pages des votes communautaires (hors PàS - qui y étaient à l'origine mais qui sont passées en sous-pages des articles), et enfin toutes les pages de règles. Beaucoup de pages de règles.
Bon officiellement ce ne sont pas des règles, vu que d'après le 5e Principe fondateur[5], il n'y a de règles que les principes fondateurs[6], et rien d'autre. En réalité, ou de façon plus pragmatique, il faut quand même un ensemble de règles plus ou moins strictes pour faire tourner le machin, sinon chacun fait son petit truc de son coté et vu la dimension du bousin, ça tourne vite à l'anarchie. En dehors des cinq principes fondateurs, il y a donc un ensemble de règles ou de pseudo-règles, classées en diverses catégories. En allant du moins restrictif au plus restrictif on a donc :

  •  Les "us et coutumes" (terminologie non-officielle) issus des discussion bistrotières, des sondages, et des discussion de projet. Techniquement, si quelqu'un vient vous emmerder en vous disant "eh t'as pas respecté cette règle", vous pouvez (techniquement toujours) poliment[7] l'enjoindre à se la carrer dans un endroit qui ne voit pas souvent le soleil[8], même si dans la réalité, tout le monde les suit avec plus ou moins d'entrain et de conviction. Parfois, un importun s'y refuse, bruyamment, et ça peut alors tourner au début de pugilat, avec échange de noms d'oiseaux, plainte aux admins, et parfois blocage de l'un ou l'autre des pugilistes. La situation peut alors avoir deux issues : soit l'un des deux camps cède (généralement celui qui refusait initialement la règle, mais pas nécessairement, le partisan de la règle peut aussi être touché par la grâce et se rendre compte, qu'effectivement, sa vielle règle est stupide) et on retourne au stade "tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possible", soit le conflit s'envenime, et la guerre s'étend, prenant par exemple la forme de modifications en masse et en séries suivies de reverts tout aussi massifs et sériels, qui débouche sur de nouvelles plaintes aux admins, de nouveaux blocages (parfois même définitif[9]...) jusqu'à ce qu'un camp lâche l'affaire (par lassitude ou parce qu'il en a marre d'être bloqué) ou qu'un (ou les deux) décide de passer par un processus permettant de rigidifier (la transformer en recommandation voire en (vraie) règle) ou de supprimer cette "règle".
  • Les recommandations. Les recommandations sont des textes écrits dans leur coin par un ou plusieurs auteurs, et qui, techniquement, pour avoir le statut de recommandation, doivent obtenir le consensus d'un groupe plus ou moins large en page de discussion de la dite-page. La plupart des "règles" (écrites)  appliquées sur Wikipédia sont en réalité de cette nature[10], aussi étonnant que ça puisse paraître. En tout, il en existe environ 80, et on y trouve par exemple les célèbres "WP:Vandalisme", "WP:Guerre d'édition", "WP:Pas d'attaque personnelle", "WP:R3R" et "WP:POINT".
  • Les règles. Là on rentre dans le dur. Les règles sont les objets de réglementation les plus stricts dans la hiérarchie wikipédienne. Peut-être même plus que les Principes Fondateurs eux-mêmes, qui sont somme toute relativement vagues et peuvent être l'objets de moultes interprétations contradictoires[11]. Les règles, elles, sont des textes sur à peu près tout ou n'importe quoi (surtout n'importe quoi) qui sont passés au crible d'une Prise De Décision (PDD dans le jargon wikipédien[12]),ou, à une époque reculée, par "consensus". De nos jours plus aucune règle n'est crée/modifiée/supprimée hors cadre d'une PDD. Il existe à l'heure actuelle exactement 16 pages de règles (en dehors de la page "WP:Règle" qui est en une elle-même[13]). On y trouve par exemple la définition des statuts d'administrateur, de modificateurs de filtres et de masqueurs de modification, mais pas celui des vérificateur d'adresses IP (qui ont cependant une réglementation assez contraignante ("policy") venant directement de la Wikimedia Foundation) ni celui des bureaucrates (dont la page de statut n'est même pas une recommandation).

Aussi surprenant que ça puisse paraître (j'en suis un peu le premier surpris) l'essentiel de la réglementation de Wikipédia est en fait du droit coutumier. Dans un prochain billet nous nous étendrons un peu plus sur la procédure de prise de décision


[1] Je dois trop vouloir expliquer les choses. Ou je laisse trop divaguer mon esprit (vaguer mon esprit). Oh, tiens, un papillon.
[2] Oui c'est un pléonasme. Mais ça faisait presque une allitération. Ou pas
[3] - Je ne suis pas un numéro !
     - Bein, si.
[4] On me souffle que c'est pour permettre une navigation par thème des articles. Mouais. Personnellement, je ne m'en suis jamais servi, et j'ai surtout l'impression qu'ils servent, comme les bandeaux d'évaluation en pages de discussion, à marquer les territoire des gros projets (liés à ces portails), ou des projets les plus actifs, enfin ceux avec les membres les plus teigneux.
[5] Principes fondateur révélés sur un tablette de pierre à Saint-Jimbo (loué soit son nom) sur le Mont Sinaï, ou un truc comme ça.
[6] Et Jimbo est leur prophète.
[7] Car il ne faudrait pas enfreindre la règle sur les attaques personnelles.
[8] Dans la limite des stocks disponibles.
[9] Il est effectivement arrivé qu'un contributeur s'entête à refuser une règle (et une vraie celle-là, passée par une PDD et tout), pas spécialement stupide et qu'on pourrait même qualifier de bon sens (le fait que j'en sois l'un des auteurs n'a évidemment aucune incidence quant à cette possible qualification), multipliant les guerres de revert, ce faisant bloquer à de multiples reprises (et pour quelque chose de parfaitement stupide, mais il n'y avait vraiment aucun moyen de lui faire entendre raison), recommençait chaque fois qu'il était débloqué - il a même contourné certains blocages pour continuer -, et s'est finalement retrouvé bloqué indéfiniment.
[10] Y compris la "règle" sur les attaques personnelles citée plus haut. C'est comme le Port-Salut, c'est écrit dessus.
[11] Je me souviens notamment d'une PàS ou une personne de chaque coté se prévalait du 1er principe pour asseoir sa position.
[12] À ne pas confondre avec les pdd, pages de discussion, bien évidemment.
[13]  Et qui n'appartient donc pas à l'ensemble des ensembles n'appartenant pas à eux-mêmes. D'ailleurs ce dernier appartient-il à lui-même ? Vous avez trois heures.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Y'a une suite ?