Affichage des articles dont le libellé est Pertinence. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Pertinence. Afficher tous les articles

mercredi 10 décembre 2008

Lost in encyclopedia

Le traitement des sujets non-traditionnels est délicat, sur Wikipédia. La Révolte des Boxers, l'économie du Pakistan, la Flûte enchantée ou le théorème de Pythagore, on sait faire sans problème. Pas parce que se seraient des sujets « encyclopédiques », pas vraiment non plus parce qu'il existe de la littérature dessus ; plutôt parce qu'ils ont été traités dans plein d'autres encyclopédies et que le processus de rédaction est éprouvé. Maintenant, le reste : on en fait quoi ?

Il existe un site web humoristique francophone nommé perdu.com. Site antédiluvien (la première mouture date de 1996), il était très pertinent à cette époque où les moteurs de recherche n'existaient pas vraiment et où naviguer sur Internet nécessitait d'avoir une liste de bookmarks longue comme le bras (c'était l'époque des listes de liens sur les premières pages perso). Tout Internet (du texte, essentiellement) tenait sur quelques téraoctets : une quantité d'information dérisoire aujourd'hui mais dont l'accès était malcommode. Bref, perdu.com représentait quelque chose de concret. De par sa taille (quelques centaines d'octets) et sa mise en page purement textuel, il délivre son message de façon compacte, adaptée aux capacités de l'époque.

Je n'irai pas jusqu'à dire que perdu.com est un site important. C'est juste qu'il existe et qu'il est particulier, à sa manière tordue et bizarre.

Jusqu'à hier, perdu.com ne possédait pas d'article. Seulement voilà, je me suis lamenté sur le Bistro comme quoi ce site ne serait jamais présent sur Wikipédia parce que ce n'est pas le genre de la maison. Forcément, l'article a été créé (j'imaginais que quelqu'un allait le faire). Forcément, il est passé en PàS (aucune surprise non plus). Par contre, et c'est là que je suis étonné, le consensus est clairement en faveur de la conservation (et par 4 voix sur 5, un plébiscite).

Le problème dans tout ça, c'est que les arguments des uns et des autres ne sont pas très probants. Pour être honnête, les arguments en faveur de la suppression sont les plus pertinents, dans un sens : pas de sources sérieuses, impossible de montrer que le sujet est significatif, aucune estimation fiable de la fréquentation. Avouez quand même que ce n'est pas rien ! Le problème : qu'on le veuille ou non, il sera difficile (peut-être impossible) de trouver des éléments de réponse (des sources secondaires sur perdu.com ? Pire encore : des sources secondaires traditionnelles sur perdu.com ? Vous rêvez les yeux ouverts). Dans le même temps, qu'on le veuille ou non, on peut considérer qu'il est dommage de ne pas mentionner le sujet : il signifie quelque chose.

Wikipédia se base sur une approche classique de l'encyclopédisme. Ça marche bien pour les sujets bateaux, ceux qu'on associe aux encyclopédies. Tant que ces ouvrages étaient contraints physiquement (le papier n'est pas extensible) et moralement (une encyclo papier doit faire sérieux pour être vendue), il n'y avaient pas lieu de se poser de questions. Wikipédia a fait exploser ce modèle. Mais si la place n'est plus un problème, le contenu reste problématique. Une critique récurrente (à part le fait que n'importe qui peut éditer n'importe quoi) met l'accent sur la diversité excessive (forcément excessive) de ce qu'on y trouve. Wikipédia, c'est l'encyclopédie des Pokémons, des lignes de chemin de fer et des trucs pas sérieux. Bref, Wikipédia n'est pas digne d'une encyclopédie.

C'est un raisonnement très embêtant. Certes, il est méprisant et néglige l'intérêt de cette accumulation disparate pour les personnes concernées. Mais il a surtout conduit à ne pas s'interroger sur le traitement de ces sujets autrement que sur le mode de l'affrontement entre inclusionnistes et suppressionnistes (je ne considère pas les critères comme une réponse cohérente). Le résultat, c'est qu'après bientôt dix ans, personne n'est capable de répondre simplement à cette question : perdu.com mérite-t-il de figurer sur Wikipédia ? L'article a été créé parce que j'en ai parlé sur le Bistro (ce qui m'inciterait à faire gaffe à ce que je raconte) et il ne sera conservé qu'après un vote non argumenté. En résumé : création parce qu'une personne relativement influente en parle et conservation au doigt mouillé. Dans l'intervalle, la menace de la suppression a été brandie, les forces de l'encyclopédie ont été dispersée, rien n'a été tiré de concret. Je ne sais pas, peut-être qu'il n'est pas possible de traiter de genre d'articles autrement qu'en posant clairement la question : « voulez-vous oui ou non le conserver ? N'expliquez pas pourquoi, dite juste comment vous le sentez. »

Pour la petite histoire, la taille de l'article sur perdu.com dépasse désormais largement celle du site qu'il décrit. Il a déjà connu une vingtaine d'éditions, y compris demandes de références et reverts. La première version de l'article contenait le texte intégral, un bel exemple de copyvio : elle a été purgée. Mais l'auteur, contacté, a accepté de le placer en GFDL. Toute l'histoire de Wikipédia en moins de 24h. Étonnant, non ?

EDIT : j'imagine que je vais en voir passer ici qui vont me dire en gros : « pas de sources, pas de chocolat ». Ce n'est pas le problème. Dans le cas de perdu.com, par exemple, on peut décrire le site et dire depuis quand il existe ; ça produit un article court, mais viable. D'autres vont leur répondre le contraire. Je le répète, ce n'est pas le propos de ce post. D'ailleurs, je préviens direct : tout commentaire qui confondra mon blog avec la page de PàS (dans quelque sens que ce soit) sera impitoyablement passé à la broyeuse.

lundi 3 novembre 2008

Wikipédia n'a pas pour but de répondre aux questions des gens

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'utilise régulièrement Wikipédia pour trouver des infos, pas seulement pour ajouter des trucs dedans. Bref, je suis au moins un utilisateur qu'un éditeur (par contre, j'utilise plus en: que fr:, y'a pas photo, je suis désolé sur ce point).

Voici une petite liste de sujets que j'ai consultés sur Wikipédia :
  • des commandes Unix ;
  • des albums de musique électronique (surtout la date de publication et la liste des plages) ;
  • des vieux jeux vidéo ;
  • des résumés d'épisodes de séries télé ;
  • l'univers de plusieurs jeux de rôle ;
  • les lieux intéressants autour d'un endroit précis, pour préparer mes vacances ;
  • des plans de métro ;
  • les moyens les plus simples pour se rendre à un aéroport ;
  • la méthode pour calculer la date de Pâques pour une année donnée ;
  • des actualités d'il y a plusieurs années ;
  • et j'en passe.
Bien sûr, je vous ai fait une sélection. J'ai également cherché tout un tas d'infos sur des sujets très honnêtes, comme la littérature classique ou l'histoire de France. Seulement, j'ai surtout utilisé Wikipédia pour trouver des réponses à des questions pas forcément « encyclopédiques » (dans le sens wikipédien du terme, grossièrement synonyme de « conforme à la morale dominante »). D'aucuns me répondront que ce n'est pas le boulot de WP de répondre à ces questions ; c'est quoi, alors ?

lundi 29 septembre 2008

La demoscene, ou comment la sourcer

Au début de mon adolescence, vers la fin des années 1980, alors que je commençais à me servir des bestioles qui servaient d'ordinateur personnel à l'époque (oui, je sais, vous avez tous appris l'informatique à l'époque de l'ENIAC, je suis arrivé là dedans sur le tard), je suis tombé sur le phénomène des démos. Si vous ne savez pas ce que c'est, c'est un peu coton à expliquer. En gros, c'est un programme qui n'a pour pour but que de montrer de façon esthétique les capacités programmatrices d'un ou plusieurs individus, en mettant en scène des séquences graphiques et musicales, sans interaction de la part du spectateur. Ça serait un peu comme de l'art vidéo, mais conduit par et pour le code (et réalisé par des adolescents, essentiellement). Bon, allez plutôt voir l'article de WP sur la scène démo, ça sera aussi simple.

Alors, pourquoi je parle de ça, moi ? Béh, c'est un sujet que je connais relativement bien (en tout cas pour la décennie 1988-1998), mais où le sourçage d'info est assez rock'n'roll. M'étonnerait qu'on trouve beaucoup de sources secondaires sérieuses sur le sujet. Bon, y'a bien eu quelques sujets dans Tilt et Joystick, si on veut se limiter au support papier, mais sinon, les infos se pêchent surtout dans le monde électronique et incertain des forums en ligne, des BBS ou, pire, des disk magazines créés spécialement pour l'occasion. Typiquement, on est constamment à la limite de ce qui est acceptable sur Wikipédia (les Pokémons, à côté, c'est du sujet traité par Britannica). Sur fr:, il n'y a guère d'article que sur Second Reality, et il est bien exécrable.  Sur en:, State of the Art et Crystal Dream 2 sur présentes, et c'est à peu près tout. Rien sur Voyage, Odyssey, HumantargetSquare ou Paper, par exemple.

C'est assez étonnant, puisqu'il s'agit d'un sujet monstrueusement, entièrement, intégralement geek, dont on attendrait le traitement sur Wikipédia, le refuge de tout ce que la terre comporte comme boutonneux aux lunettes et aux doigts carrés. Et pourtant non. Il faut avouer que le traitement de la chose est un véritable challenge, ne serait-ce qu'en terme d'admissibilité.

Il y a pire si on commence à s'intéresser aux MOD, ces modules musicaux utilisés (pas exclusivement ceci dit) dans les démos de l'époque... Je me souviens d'un titre, intitulé Klisje På Klisje, et je pense qu'il doit rappeler des trucs à d'autres personnes de mon âge (enfin, j'espère). Je sais qu'il fut assez connu dans le milieu, mais à part qu'il fut composé en 1991 par un certain Walkman des Cryptoburners, nada. Ça fait peu, pour ce morceau, certes musicalement mauvais, mais qui me rappelle toute une partie de ma vie... Hors critères, forcément hors critères...

Lorsque je disparaitrai, cette étrange expertise partira avec moi. Je sais bien que Wikipédia n'a pas pour vocation d'accueillir toute la misère du monde, mais, quand même, c'est un peu bête, non ?

mercredi 13 août 2008

Se tromper de but en pensant être sur le bon chemin

Parfois, je me dis qu'il faudrait vraiment que je remplisse ce blog, que j'ai une audience, pas grand chose mais quand même pas rien. Parfois, je le remplis réellement ; c'est plus rare, mais ça m'arrive.

Bref, il y a quelques jours, m'zelle Serein a publié un post sur son blog à propos du traitement de l'Histoire sur Wikipédia, et de son évolution récente. Comme d'habitude, c'est bien pensé, bien écrit et intelligent (Serein, je te jette des fleurs si je veux). Je ne vais pas paraphraser ce qu'elle a dit, mais ça m'a inspiré quelques pensées.

En tout premier lieu, elle a parfaitement raison de dire que « l'amélioration des articles d'histoire contribue à la crédibilisation de Wikipédia ». En fait, je pense que, dans l'imaginaire collectif, l'Histoire est le sujet central d'une encyclopédie (l'Histoire au sens très large, cependant, et pas forcément de la façon dont un authentique historien la comprend). Tiens, d'ailleurs, plusieurs fois, alors que j'évoquais un sujet possible d'article, j'ai déjà lu des commentaires du genre : « on peut faire un article là-dessus, mais à condition qu'il y ait des trucs à dire dessus, comme son histoire » ; c'est revenu régulièrement, assez pour me faire dire que l'Histoire, c'est un peu perçu comme la moelle épinière de Wikipédia. Bon, maintenant, c'est vrai ou pas, mais c'est un autre problème.

N'étant pas historien, j'ai souvent du mal à savoir si un article historique est potable ou pas. En revanche, il y a quand même des sujets dont le traitement m'agace prodigieusement. Dans mon cas, il s'agit des articles de physique (et si c'est de la physique quantique, je désespère — si quelqu'un est capable de piger ou veut en venir l'article sur le spin, il recevra toute ma considération). Y'a cette manie de faire apparaitre des équations en Latex dès que possible (ok, les maths apparaissent très très vite en physique, mais ça me semble être un autre problème ; comme repoussoir, les équations, y'a pas mieux). Y'a surtout cette volonté de traiter des aspects « magiques » de la physique : raconter directos l'historique du sujet, mettre l'accent sur des conséquences pseudo-philosophiques plus ou moins fantasmées, bref évacuer le plus possible toute physique réelle de l'article.

Bon, j'imagine que c'est pareil dans tous les domaines : sur un sujet quelconque, ceux qui ne s'y connaissent pas professionnellement vont mettre en avant des détails qui sembleront hors propos aux autres. C'est un thème récurrent des critiques de Wikipédia, après tout. Et puis il y a quand même des articles pas trop mal.

Si on me demande mon avis, un problème majeur de Wikipédia, c'est la littérature. Raconter les choses. Partir sur une approche romancée. Faire des phrases, même, à la limite. Masquer par du texte qu'on ne maitrise pas vraiment le sujet. Ou, pire, qu'on pense le maitriser, mais qu'on se plante complètement sur ce qu'il faut raconter. Je trouve que trop d'articles labélisés sont surtout de jolies rédactions, avec des titres de paragraphes bien chantournés mais une contextualisation et un enchaînement du contenu assez secondaires, voire douteux. Quand on me dit que les AdQ sont le but de beaucoup de contributeurs, parfois, ça m'angoisse.